jme them2017

Journée mondiale des enseignant(e)s 2017, A quoi çà sert?

La Journée mondiale des enseignant(e)s, qui se déroule chaque année le 5 octobre, constitue un événement important pour l’ensemble de la communauté éducative.unesco

Elle offre l’occasion de mettre à l’honneur la profession enseignante et de promouvoir la Recommandation Organisation internationale du Travail (OIT)/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant de 1966, ainsi que la Recommandation de l’UNESCO concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement supérieur de 1997. Complétés par les Directives de l’OIT sur la promotion du travail décent pour le personnel de l’éducation de la petite enfance, ces outils définissent les normes internationales pour la profession enseignante.

Cette année, la Journée mondiale des enseignant(e)s s’articulera autour du thème: «Enseigner en liberté, autonomiser les enseignants».

Au Cameroun « A quoi sert le 05 Octobre? »

Pour Landry TOGNIA

 » La JME a été instituée pour commémorer la signature de la recommandation sur la condition du personnel enseignant et rappeler aux gouvernements cet engagement pris par eux. »

Ceci nous pousse à nous poser cette autre question Qui doit rappeler ces engagements aux dirigeants? la réponse saute à l’œil comme le dit Christian HOUMSSAH

« Les enseignants au premier chef. Mais le problème c’est que cette journée est galvaudée: Bars, pagne et défilé devant ceux là même qui contribuent à paupériser l’enseignant. »

Comme pour dire que chez nous, on parle de FÊTE des enseignants et non de JOURNÉEjme show)

Ce constat est la conséquence du fait que les enseignants ont abandonné cette journée. La nature ayant horreur du vide, les commerçants et l’administration s’en sont emparés.  Pourtant:

  • Au vue des conditions très difficiles de travail des enseignant(e)s (surpopulation dans les salles de classe, absence de bureau de l’enseignant dans les salles de classe, etc.. ).
  • Au vue des mutations ou nominations qui arrivent après la rentrée.
  • Au vue des vies mis en danger (lieu d’affectations à accès difficile, sans logement d’accueil, lieu de conflits …),
  • Au vue de l’absence d’autonomie professionnelle, de liberté d’enseigner et de formation continue.
  • Au vue du non respect de nos droits.
  • ….

Les enseignants se doivent de reprendre les choses en main et de redonner à cette journée la valeur qu’elle doit avoir.

Les gouvernements et les employeurs ont le devoir de veiller à ce que les enseignant(e)s soient autonomisé(e)s, valorisé(e)s, honoré(e)s et respecté(e)s. La valorisation des enseignant(e)s, des universitaires ainsi que de l’ensemble du personnel de l’éducation devrait entre autres impliquer l’instauration de conditions de travail décentes, de ressources suffisantes, d’environnements de travail sûrs et sains, de la confiance, d’une autonomie professionnelle, de la collégialité, de la liberté académique ou encore d’une formation initiale de haute qualité ainsi que d’un soutien et d’un développement professionnel continu.

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *